Gymnastique sensorielle

Introspection sensorielle

Travail sur table ou soin manuel

Les outils de la Somato-psychopédagogie

Vous vous demandez sûrement comment la SPP peut s'intégrer dans votre quotidien ?

Et bien cela peut se faire de différentes manières. La somato-psychopédagogie se compose de trois outils : la gymnastique sensorielle, l'introspection sensorielle et le travail sur table ou soin manuel.

Chacuns de ces trois outils a ses spécificités et vous allez les découvrir dans les pages suivantes.

La gymnastique sensorielle

Lorsque la douleur corporelle est accompagnée de troubles posturaux, de problèmes de coordination, il faut agir sur le mouvement lui-même en modifiant les habitudes gestuelles. Dans le vaste champ des techniques de rééducation, la gymnastique sensorielle se distingue par son action sur la perception du mouvement. En modifiant la perception du mouvement, le patient va modifier sa façon de se mouvoir et redécouvrir chacun de ses mouvements.

La gymnastique sensorielle est une technique qui permet d’explorer par soi-même les possibilités gestuelles offertes par son corps. Elle est un outil de rééducation, après à une série de traitements de somato-psychopédagogie pour consolider les bienfaits des séances de thérapie. La gymnastique sensorielle est également une technique à part entière qui permet une rencontre surprenante avec son corps en mouvement.

La gymnastique sensorielle propose des mouvements physiologiques simples, souvent inhabituels, exécutés de façon coordonnée et globale au sein d’une lenteur relâchée. Ces mouvements expriment, dans une gestuelle visible, la dynamique du mouvement interne perçu à l’intérieur du corps. Au fil des séances, l’exploration du mouvement emmène la personne à découvrir les lois sous-jacentes à la gestuelle et lui permet d’explorer de nouvelles possibilités.

La gymnastique sensorielle est une gestuelle qui offre la possibilité de se ressentir grâce à la lenteur d’exécution et de se percevoir par une attention constante aux effets ressentis dans le corps du mouvement exécuté. En plus d’une restauration de mouvements perturbés, la gymnastique sensorielle révèle des perceptions nouvelles et invite à découvrir un monde plus intérieur.

Il ne s’agit pas de performance, mais de perception.

La gymnastique sensorielle est une gestuelle (codifiée ou libre). Elle propose des mouvements simples et efficaces qui peuvent être pratiqués en séances individuelle ou collective. Avec un peu d’entraînement, la gymnastique sensorielle peut également être pratiquée seul chez soi.

Dans une première étape, le thérapeute demande à son patient de faire des mouvements simples qu’il guide verbalement et manuellement. Lors des séances individuelles, la demande du thérapeute est adaptée aux capacités existantes du patient. L’objectif étant d’améliorer graduellement les capacités gestuelles.

Au fil des séances, la volonté et la force musculaire font place à un relâchement et une propulsion de la vitalité profonde. Les tensions s’estompent et laissent place à une plus grande harmonie. Tout en continuant à donner des indications précises, le thérapeute est moins présent et laisse le patient découvrir les effets de son mouvement.

La gymnastique sensorielle se pratique également lors de cessions de groupes. Lors de ces cessions, plusieurs formes progressives de rééducation sont proposées, du travail en position assise au travail en position debout.

Un enchaînement de séquences codifiées, que nous appelons le mouvement codifié, est généralement enseigné. Cet enchaînement, qui respecte les lois physiologiques du mouvement, permet d’explorer toutes les orientations disponibles des articulations. Le mouvement codifié est un enchaînement précis de mouvements qui permettent de développer spécifiquement la perception, la coordination et l’équilibre.

La gymnastique sensorielle, en plus de sa partie rééducative et éducative permet de développer un nouveau plaisir de bouger et de découvrir son corps.

 

L'introspection sensorielle.

Il s'agit d'un exercice où nous sommes assis confortablement sur une chaise, les yeux fermés, dans une immobilité "visible" la plus détendue possible. Guidés par ma voix, je vais vous inviter à parcourir intérieurement les différentes parties de votre corps (pieds, jambes, bassin, buste, mais aussi ossature, organes, articulations...) en essayant d'éveiller votre sensation de ces différentes parties de vous-même.

L'Introspection sensorielle permet de développer notre "proprioception" (nos capteurs sensitifs internes) et de solliciter notre capacité d'attention, de concentration. Cette visualisation intérieure est utile pour nous renseigner sur nous-même, car bien souvent nous avons une vision erronée, parcellaire ou fragmentée de notre intériorité et de notre corps (image de soi en décalage avec la réalité).

L'exercice offre ainsi le moyen de faire un constat intéressant de notre état d'être physique et mental : douleurs éventuelles et l'endroit où elles sont localisées, préoccupations, agitation, mental trop actif, ou bien état de légèreté, de tranquillité, évolution de notre état d'être entre le début de l'introspection et la fin...

La pratique régulière permettra de mettre à jour de façon de plus en plus juste l'état réel de son intériorité en lien avec le jugement de soi et ses pensées.

L'introspection est un moment privilégié pour accorder son corps avec son esprit, en apprenant petit à petit, à relâcher ses tensions, et à accueillir ses perceptions avec bienveillance.

 

 Le travail sur table ou soin manuel.

Proche du soin Fascia, il consiste en un protocole de régulation des fascias visant l'accordage du corps et de l'esprit, la régulation des rythmes internes corporels, la résolution des douleurs ou tensions physiques.

Pour faire simple, comme vous pouvez le voir sur la photo en haut de page, la personne est allongée sur la table et reste habillée. Je vais ensuite procéder par des pressions et des poussés/glissés sur les zones tendues, pour détendre, relaxer, libérer ces zones.

Pour ce qui est de traiter une articulation, je vais travailler en micro-jeu articulaire et surtout ne jamais faire "craquer" une articulation !!! Je vais proposer à l'articulation en question des amplitudes de mouvement dont elle n'a plus l'habitude mais bien sûr, sans forcer, et dans le respect de l'articulation et du corps.

Ces "procédures" (poussé/glissé, micro-jeu articulaire, pressions) peuvent se faire sur tout le corps : des pieds à la tête en passant par les viscères aussi bien abdominaux que thoraciques.

Je vais également attacher une importance particulière à essayer de rétablir le dialogue entre le corps et l'esprit, et faire en sorte qu'il n'y ait pas de prédominance de l'un sur l'autre. Pour parler plus simplement, je vais essayer de faire en sorte que soit vous arrêtiez de trop vous écouter soit que vous arrêtiez de ne pas assez vous écouter.

De nombreuses personnes viennent me voir et me disent : "Je suis fatiguée ! je n'en peux plus ! " et quand je commence à travailler sur eux, le corps est en pleine forme ! c'est leur esprit qui est fatigué ! et d'autres me disent : "ça va plutôt bien, je viens juste pour de la relaxation et quelques douleurs par-ci par-là" et quand je commence à travailler, là, parfois c'est le corps qui me dit : "au secours ! je n'en peux plus !! elle n'entend pas les signaux d'alarme que j'envoie !"

Notre corps ne cesse de nous envoyer des messages, de plaisir ou de douleur, selon la manière dont on le traite. En nous révélant nos émois comme nos tensions, notre corps est notre plus intime messager. A condition toutefois qu'on l'écoute...

En tant que somato-psychopédagogue, j’interviens pour aider la personne à retrouver un équilibre physique et psychique, à mieux comprendre son image corporelle afin d’appréhender certaines situations stressantes de la vie quotidienne.